ANNICK GERMAIN

Travail social

Après une formation en biochimie et quelques années en laboratoire, Annick Germain a ressenti un profond besoin de troquer ses éprouvettes pour revenir à ce qui l’a toujours animée : accompagner l’autre vers un mieux-être. De l’éducation spécialisée vers le travail social, son parcours l’amène à s’intéresser entre autres à la douleur chronique et son impact sur la personne. C’est avec ces atouts qu’elle joint naturellement Clinique Hévéa en 2022.

Qu'est-ce que le Travail social ?

Approche

Annick Germain vous accueillera avec empathie, ouverture et non-jugement. Elle offre un espace sécuritaire où vous pourrez vous déposer en toute confiance.

L’objectif général des rencontres est de favoriser un mieux-être, un sentiment de contrôle sur soi et une reprise de pouvoir sur sa vie.

Chaque personne est unique et mérite d’être guidée dans le respect et la dignité. En ce sens, Annick Germain privilégie une approche psychosociale qui place la personne au cœur des préoccupations.  Sa pratique s’inspire des techniques de l’éducation spécialisée, de l’approche humaniste, de l’approche systémique et de l’approche cognitivo-comportementale.

Les sphères suivantes peuvent être abordées :

    • Stress, anxiété, dépression
    • Épuisement professionnel
    • Difficultés dans la conciliation études-travail-famille
    • Deuil
    • Santé mentale
    • Situation de handicap physique, psychologique, neurologique (TDAH, TSA, trouble d’apprentissage)
    • Accompagnement dans la maladie et les douleurs chroniques

Les services d’Annick Germain sont offerts à des personnes de plus de 7 ans.
Les rencontres peuvent se faire en présence à la clinique ou en visioconférence et sont en tout temps protégées par la confidentialité.
Elle est membre en règle de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.

Comment se déroule une démarche en travail social ?

La pratique de travail social au privé est plus récente et moins connue alors nous avons senti le besoin d’expliquer la démarche professionnelle.

L’objectif d’un suivi en travail social est d’identifier ce qui entrave le fonctionnement optimal de la personne dans son environnement, autant personnel que social, afin de mettre en place des moyens concrets pour retrouver l’équilibre.  L’évaluation tient compte des principes de respect des droits de la personne, de l’autonomie et de l’autodétermination.

À partir des informations recueillies lors de la première rencontre, la travailleuse sociale procède à une analyse qui lui permet de faire une évaluation du fonctionnement social. En d’autres mots, cela lui permet de comprendre la situation vécue d’une manière globale et non seulement individuelle.

L’impact de ces facteurs sur la personne est considéré, par exemple : les relations familiales, les relations de travail, la conciliation travail-famille, les études, la fatigue, l’épuisement professionnel, la maladie et les douleurs chroniques, un diagnostic de santé mentale, physique ou neurologique (pour vous, un enfant ou un proche), la position d’aidant naturel, le deuil, etc.

Ensuite, la travailleuse sociale détermine avec vous un plan pour l’orientation du suivi, toujours selon vos besoins et objectifs.  Les rencontres subséquentes viseront à assurer la mise en œuvre du plan, ainsi que de vous soutenir et vous aider à rétablir un bon fonctionnement social.

Formation

2022 : L’influence de l’alimentation sur le cerveau et la santé mentale et Stratégies cognitives pour apaiser la détresse émotionnelle, par Stéphane Migneault, psychologue et Andréanne Martin, diététiste-nutritionniste ; Programmation neuro-linguistique de base, Coaching Québec

2021 : Formation de formatrice en méditation pleine conscience, volet I et II, Formations InnOvations

2019 - en cours : Maîtrise en santé mentale avec spécialisation en évaluation et gestion de la douleur chronique, Université du Québec et Université de Sherbrooke

2018 : Intervenir auprès de la personne suicidaire, Suicide Action Montréal

2018 : Baccalauréat en travail social, Université du Québec à Montréal

2015 : Attestation d’études collégiales en troubles du spectre de l’autisme, Cégep de Valleyfield

2013 : Certificat en psychologie, Université du Québec à Montréal

2013 : Techniques d’éducation spécialisée, Cégep de Valleyfield